Présentation


Travailler en réseau pour innover de façon collaborative, y compris avec le client ou le citoyen, devient un enjeu de premier plan, que ce soit pour les grandes entreprises multinationales recherchant flexibilité et ouverture dans la recherche & développement, que ce soit pour les PME recherchant la croissance en taille par des stratégies de collaboration, ou que ce soit pour la société en général, en quête de sens, avec la crise d’autorité des institutions : l’Etat, le marché, les corps intermédiaires.

 

Cette évolution managériale n’est pas naturelle, car l’entreprise, et la société en général, fonctionne depuis plus de 5000 ans à partir d’un schéma de décision centralisé et vertical qui est traversé par des conflits de pouvoir, à tous les niveaux de représentation et de contrôle. Pourtant, il n’a jamais été aussi important qu’à notre époque de sortir de ces schémas traditionnels de représentation de l'entreprise, pour décloisonner les tâches de manière transversale, pour assumer les décisions au plus près de la réalité, pour faire évoluer des chaînes de valeurs désintermédiées et dématérialisées, pour remplacer le contrôle par la confiance. C’est la condition pour innover et continuer de se développer, en attirant les talents, les investisseurs, et le soutien des parties prenantes dans l'environnement.

 

Face à ces défis du XXIe siècle, la Chaire Réseaux et Innovations (R#I), fruit d’un partenariat entre les laboratoires de recherches DVRC (Paris la Défense) et LAREQUOI (Paris Saclay) ambitionne d’éclairer l’action managériale et la prise de décision stratégique à partir des thématiques suivantes : réseaux sociaux, communautés digitales, réseaux public-privé, maillage territorial, gestion du bien commun, écosystèmes d’innovation, l’intelligence collaborative, réseaux d’influence, stratégie de coalition avec des concurrents, construction de sociogramme, cartographie des flux, management par la confiance, clubs d’entreprises, tiers secteur : coopératives et mutuelles, externalités de réseau, effets de clubs, cogestion, réseaux de mandataires et d'indépendants, etc…